Il y a quelque temps que je n'ai pas écrit d'articles.

Au cours des derniers mois, j'ai accepté de voir ma sensibilité et mes perceptions se modifier.

Ainsi, je reçois désormais des informations ou guidances qui s'inscrivent dans mon rôle et ma mission de transmission et d'enseignement.

Voici donc ce que je peux vous partager

 

"Aujourd’hui, nous allons parler de la voie du cœur.

La voie du milieu, si tu préfères.

Le corps est un outil merveilleux et parfaitement sensible à son environnement. Un grain dans la machine et tout peut s'emballer.

Il est l'outil merveilleux avec lequel l'âme ou l'esprit supérieur réalise ses expériences sur le plan terrestre.

Alors, bien sûr, il peut ne pas être parfait, il peut être défaillant, il peut être gros, petit, grand, fort, faible, il sera toujours l'outil le plus adapté pour l'âme qui l'incarne.

Toutes les conditions sont réunies pour qu'une âme en particulier et un corps en particulier s'associent en parfaite harmonie.

L'un enverra des signaux à l'autre, et vice versa.

Par exemple, lorsqu'un trouble corporel se manifeste, l'âme aura auparavant envoyé un signal de disharmonie.

Le corps est la parfaite expression de l'âme. Cela ne veut pas dire qu'un « corps imparfait est le reflet d'une âme imparfaite ». Cela signifie simplement que l'âme a choisi ce corps pour avancer dans son évolution.

En d'autres termes, une maladie, un handicap, un membre manquant,… tout ceci n'est que la parfaite expression de ce qu'une âme a besoin d'expérimenter.

Alors bien sûr, cela peut sembler injuste aux yeux de l'homme. Cependant, pour celui qui le vit et bien il n'y a aucune raison de le vivre comme une injustice ou incapacité.

Par malheur, l'homme étant si peu connecté à son essence, qu'il lui arrive aussi de maltraiter son corps, de ne pas le regarder, de ne pas l'écouter, ne pas le nourrir avec attention, prévenance et soin.

D'une certaine manière, ceci est aussi un choix de l'âme d'expérimenter cet abandon corporel.

Car en réalité, le corps sera celui qui manifestera l'abandon de l'âme.

Je ne dis pas qu'il faille prêter une attention démesurée au corps, je dis simplement que la recherche de l'équilibre corps-esprit doit être le travail de tous les jours.

 

Et au milieu de ce corps, il y a le cœur. Placé à exacte distance des méridiens et centres énergétiques Terre-Ciel.

Le cœur, cet organe vital, qui insuffle l'énergie, permet la bonne circulation du sang.

Le cœur qui est le centre du ressenti également. Le cœur, source de toutes les émotions, agréables ou désagréables, justes ou difficiles, gardien du temple : ouvert ou fermé, abondant ou restreint.

Le cœur est cet organe qui nous aide à expérimenter la joie, l'amour, la gratitude.

Le cœur, qui, une fois activé, est source de toute l'abondance, de toute la plénitude.

« Écoute ton cœur » disait le Petit Prince, « on ne voit bien qu'avec le cœur, l'essentiel est invisible pour les yeux »

Fais en cet instrument d'harmonie, de bien-être, de paix, de calme.

Attache toi chaque jour à l'ouvrir un peu plus, à le nourrir, à lui donner cette force qu'il te rendra en retour.

Développe ton écoute, entends les signes qu'il t'envoie et remercie le à chaque instant d'être au centre de ton attention, ton guide, ton phare, ton instrument de mesure de l'harmonie ou la disharmonie.

Cœur serré ou cœur ouvert, il t'appartient de choisir quelle voie tu souhaites emprunter pour cheminer en souffrance ou en joie."

 

Vous pouvez partager ce texte à condition d'en respecter l'intégralité et de citer la source.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.